Colocation entre seniors : la phase de préparation est essentielle

18 Feb Colocation entre seniors : la phase de préparation est essentielle

Bien plus encore que pour une colocation entre étudiants, la décision de s’installer ensemble quand on arrive à l’âge de la retraite – ou qu’on l’a dépassé ! – n’est pas à prendre à la légère. Car il ne s’agit pas là d’une solution temporaire, le temps des études, mais d’un véritable projet de vie conçu pour durer.

Que vous décidiez d’emménager à trois, cinq ou dix, plusieurs étapes sont à valider afin de vous assurer que vous vous engagez dans une colocation agréable et donc pérenne.

 

  1. Faire son introspection

Avant même de chercher vos compagnons d’aventure et le logement idéal, il est important de vous poser les bonnes questions. Le but ? Déceler si oui ou non vous êtes fait pour la colocation. Souvenez-vous de vos dernières expériences de vie en communauté, des vacances entre amis par exemple ; et notez les émotions qu’elles vous évoquent. Que du bon ? C’est une bonne nouvelle ! Quelques angoisses, agacements, frustrations ? Essayer de comprendre ce qui les provoque et dans quelle mesure vous pourrez les surmonter.

 

  1. Apprendre à connaître les autres candidats

C’est bien connu : qui se ressemble s’assemble. A moins que cela ne soit les opposés qui s’attirent. Bref, vous l’aurez compris, il n’y a pas de règle. Le seul moyen de savoir si les heureux élus de la colocation sont faits pour vivre ensemble, un simple CV ne suffira pas ! Rencontrez-vous, en groupe, individuellement et plusieurs fois, avant de prendre une décision. Le joyeux luron en société peut s’avérer être un rabat-joie à la maison. Et la dame propre sur elle et manucurée, une vraie souillon dans son foyer !

 

  1. Choisir son « Home Sweet Home »

Encore une fois, gardez en tête que vous n’allez pas vous installer pour quelques mois seulement dans votre nouveau domicile. S’il est supportable de vivre à deux dans la même chambre séparés par un rideau de fortune le temps de ses études, ce genre de situation deviendra vite invivable à long terme ! Une maison de seniors devra comporter au moins une chambre par personne, avec idéalement une pièce supplémentaire pour recevoir la famille ; de vrais espaces communs ; et, cerise sur le gâteau, des salles de bain individuelles ne feront de mal à personne !

 

  1. Rédiger la charte des colocataires

Vous avez trouvé les colocataires et le logement de vos rêves ? Il ne vous reste plus qu’à définir ensemble les règles de la maison. Diviserez-vous le loyer et les charges à parts égales, ou au prorata de la surface occupée ? Ferez-vous un pot commun, et si oui pour quels types de dépenses ? Comment s’organiseront les tâches ménagères ? Qui s’occupera du bricolage, du jardinage ? Qui pourra vous rendre visite, et à quelle fréquence ? Qui décidera du programme télé ? Etc. Certains de ces points peuvent sembler dérisoires à première vue. Mais c’est bien souvent sur des non-dits et des détails que se cristallisent les rancœurs.

La colocation entre senior n’est pas seulement un moyen de rompre la solitude et de faire des économies sur son loyer. Pour beaucoup, c’est aussi un moyen d’envisager l’avenir et la vieillesse plus sereinement. Avec l’âge, l’entraide et le soutien prendront une place de plus en plus importante. Autant poser dès aujourd’hui les conditions de la réussite d’un tel projet.

Aucun commentaire

Publier un commentaire

appartager