Lutter contre l’isolement des aînés : le projet pas si fou d’une maison de retraite aux Pays-Bas

15 Dec Lutter contre l’isolement des aînés : le projet pas si fou d’une maison de retraite aux Pays-Bas

Un logement contre du temps

Six étudiants ont récemment élu domicile dans la maison de retraite Humanitas de Deventer, aux Pays-Bas. Pour eux, pas de loyer à payer : leur chambre, avec cuisine et salle de bain individuelles, leur est mise à disposition en échange de… leur temps.

30 heures par mois qu’on leur demande de passer auprès et au service des 160 pensionnaires de la maison de retraite. Rendre visite et papoter, accompagner au centre commercial, faire les courses, ou encore organiser pour leurs aînés des activités diverses et variées.

Sortir de la routine

Dans ces institutions où, par manque de ressources, la priorité est souvent donnée aux soins médicaux indispensables et aux impératifs quotidiens (repas, toilette, etc.), c’est un véritable vent de fraîcheur que ces nouveaux colocataires apportent.

Une forme de colocation intergénérationnelle facilement duplicable en France ? Malheureusement, ce n’est pas si simple en l’état actuel des choses. Aux Pays-Bas, les conditions d’accès aux maisons de retraite sont si strictes, que celles-ci souffrent – à l’inverse de pays comme le nôtre – d’une surcapacité et disposent donc de nombreux logements vides.

Ceci dit, pas facile ne signifie pas impossible !

Logo Humanitas

http://www.humanitasdeventer.nl
(en néerlandais)

Aucun commentaire

Publier un commentaire

appartager